dimanche 20 juillet 2008

libre et tordu

Quelle actualité ce dimanche ! Arte nous apprend que les marchands de légumes allemands ont un nouveau problème : "Bruxelles" a libéré le concombre. Il était bien normé pour "le marché" qui le voulait droit et calibré. Les avantages en sont évidents : pas de mauvaise surprise, il est facile à aligner en cartons, facile à présenter sur les étals.


Mais le concombre est un fruit sensible : au moindre contact, il a tendance à se replier sur lui-même. Une fois tordu, le cucurbitacé est très mal vu du "marché".

Bruxelles aussi est mal vue : on lui reproche sa sensibilité au "marché". D'où une révolte : pour prouver son indépendance, la Commission européenne libère le concombre de toute norme.

Le concombre, aussitôt, se laisse aller :

(les consommateurs n'y perdront rien : les concombres tordus sont moins forcés, ont moins de graines et plus de goût - en plus ils sont vendus au poids, et il y en a de petits)

Et c'est ainsi que l'Europe peut paraître tordue.

----

5 commentaires:

  1. c'est la Fargussienne qui va être contente....

    RépondreSupprimer
  2. Heuh
    C'est bizarre mais je prends tout au second degré moi...
    mouhahahahahaha

    RépondreSupprimer
  3. Nan je suis juste cucurbidubitative, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  4. mdr ! ;o) on dirait que 'ton' concombre se pose une question ...

    RépondreSupprimer