mercredi 19 août 2009

pardon excuses

Fanchon aurait normalement beaucoup à dire, malgré les vacances
Et pourtant fanchon n'écrit pas beaucoup en ce moment, veuillez l'en excuser chères/chers internautes fidèles.

Ce n'est pas qu'elle vous oublie,
ce n'est pas qu'elle renie sa gauche,
ce n'est pas qu'elle est partie en vacances, comme tous les blogueurs-blogueuses qu'elle respecte.

Elle n'est pas non plus dans une chaise longue, ni dans le noir à l'abri de la chaleur.

Rien de tout cela : elle continue d'être elle-même, pour ceux qui la connaissent.
Folle, bien sûr, comme d'hab, comme toutes les femmes, dirait la géniale Geneviève Couraud, érudite de ces choses-là.
Heureusement ce n'est pas comme "fanchon" qu'elle s'est lancée, et fanchon ne risque rien dans l'aventure.

Comment cela finira-t-il ? impossible à savoir : ratage ou exploit.
Qui peut dire ?
On saura dans une semaine pour le ratage complet, dans beaucoup plus pour la réussite somptueuse - éventuelle. (pas d'autre alternative)

La prudence commande donc la discrétion.
Cette note n'était destinée qu'à excuser les pauses prolongées entre deux billets à venir.
Dans cette entreprise, fanchon vous garde au cœur.

--------

3 commentaires:

  1. BON BEN ALORS BONNE CHANCE MËME SI JE NE SAIS PAS DE QUOI IL S AGIT

    RépondreSupprimer
  2. Dans tous les cas je vote Fanchon :o))))

    RépondreSupprimer